Un bout d’Afrique

Pour clôturer mon cycle ARIL (Alexandrie, Reykjavik, Lisbonne, Istanbul, débuter en 2004) j’ai choisi une montagne emblématique, certainement la plus célèbre au monde par sa silhouette pyramidale, le Cervin. Situé au coeur des Alpes, sur la frontière italo suisse, elle constitue également le centre des deux cercles sur lesquels  j’ai choisi les villes du concept ARIL. Géologiquement parlant, cette montagne est issue de la tectonique des plaques et fait partie de la plaque africaine, qui par des poussées inimaginables contre la plaque eurasienne (entre le Mésozoïque et le Cénozoïque,) a façonné l’arc alpin.

Région géologiquement encore instable, avec les Grisons et Bâle (détruite par un tremblement de terre en 1356), elle représente le réservoir d’eau de l’Europe, enjeu essentiel dans la géopolitique des décennies à venir. La forme très géométrique du Cervin en fait un lieu mythique, dangereux à escalader,qui a causé déjà de nombreuses disparitions parmi les alpinistes qui s’y sont attaqués (plus de 500 depuis sa première ascension réussie en 1865.

Pour célébrer ce lieu central du projet, quatre peintures monumentales du Cervin ont été créées ainsi que deux ébauches supplémentaires. Elles figurent au centre de mon ouvrage d’Art DéflagrationLe chiffre quatre, correspondant aux faces de cette montagne, fait aussi allusion aux langues nationales suisses et aux points cardinaux où se situent les villes du projet ARIL.

Par leurs dimensions imposantes, ces toiles se font aussi porteuses de la puissance et de l’imprévisibilité de la montagne qui suscite le respect de ses visiteurs tout en exaltant leur admiration pour l’incomparable beauté des reliefs alpins.

De même que la représentation des quatre villes n’était pas issue d’une approche touristique des lieux, ici aussi je désire concentrer dans ma peinture l’énergie naturelle, en intégrant aux pigments des fragments de poussières de ces roches millénaires, récoltés sur place. Je souhaite rendre ainsi visible l’invisible, et apparente l’histoire impressionnante de cette nature qui nous concerne tous, plus que jamais, et face à laquelle nous ne représentons presque rien.

Photos : accrochage des 4 Cervin au vernissage de la manifestation So Art&Design à Megève


Peintures: 4 toiles de 294 x 196 cm


 

Vous pouvez souscrire à Déflagration pendant une durée limitée sur https://fr.ulule.com/livre-art/

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s