Au-delà du Sud

Au-delà du Sud, c’est l’épaisseur de l’histoire et la puissance d’envoûtement des signes qui donnent le ton. La démesure est bien là, non plus dans la densité architecturale et la frénésie humaine, mais dans la monumentalité presque hors échelle des temples et la place prioritaire réservée à l’au-delà.
Garo empoigne ses fascinations égyptiennes comme ses autres sujets : dans des formats qui nous incluent dans leur espace, avec un souffle large, un regard mobile qui tantôt surplombe et tantôt rase le sol pour y chercher des traces, une attention tactile à la « peau » minérale des choses, un goût des trames, textures et grillages. Sans oublier un singulier mélange d’implication très physique qui passe par son amour des matières brassées et transmuées et un sentiment métaphysique qui renvoie aux grands mystères philosophiques et aux grandes questions scientifiques du monde d’hier et d’aujourd’hui.
Pas de doute, cette suite égyptienne, inspirée des pyramides et tombeaux, nous offre le souffle puissant de Garo.

Texte de Nicole Kunz extrait du chapitre Alexandrie de l’ouvrage Déflagration.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s